Comment et pourquoi est né ovale citoyen...


La genèse


L’idée de créer cette équipe est née lors d’une soirée du SQUID, un centre social autogéré sur Bordeaux, où nous avons rencontré Gurwal un des créateurs du collectif « La Ruche ». Ce squat héberge actuellement une cinquantaine de migrants mineurs. La situation nous a interpellé, touché et révolté. Quand nous avons vu certains de ces jeunes, l’idée de les faire jouer au rugby pour essayer, pendant ce temps préservé, de leur faire oublier un tant soit peu leur condition, s’est imposée.

 

Faire découvrir le rugby est une chose mais elle nous aurait laissé un goût d’inachevée. Pour beaucoup, avant l’avènement du professionnalisme, ce sport a été un facteur d’émancipation, de formation humaine et d’opportunité sociale. Les valeurs qu’il porte sont la solidarité, l’entraide, l’esprit d’équipe. Nous devions aller plus loin dans l’aide que nous devions apporter. Plus loin, dans le périmètre des participants en insérant les jeunes SDF, les jeunes en déshérence sociale ou déjà « tatoués » venant de quartiers difficiles ou sortant du milieu carcéral. Plus loin aussi dans notre action en intégrant trois facteurs essentiels à une intégration : santé, éducation, formation professionnelle.

 


LE pilotage de la structure


Nous avons décidé de créer au sein de notre structure un comité de suivi destiné à nous aider, nous conseiller, nous recadrer quand cela sera nécessaire. Ce comité sera composé de personnalités issues du monde politique, du monde du rugby, du monde de l’éducation et du monde de la santé. Les membres fondateurs ont été choisis pour leur adhésion immédiate à ce projet sachant l’exposition et la récupération qui pourrait en être faite au détriment de leur image publique :

 

Jean-François Puech: auto entrepreneur, il a vécu tous les échelons sociaux, les ennuis judiciaires, la vie de cadre supérieur dans de grandes entreprises. Il ne lâche jamais rien quand il croit à un projet. Il est actuellement le co-président d’Ovale Citoyen.

 

Christian Iacini : infirmier anesthésiste et ancien du Service de Santé des Armées, ex joueur et ex entraineur de rugby, il a une vraie passion pour l’Afrique et est actuellement le co-président d’Ovale Citoyen

 

Alina Surubaru : Docteur en sociologie, DEA de Science Politique, elle est Maître de conférences à la faculté de Bordeaux.

 

Pierre Hurmic : avocat au barreau de Bordeaux, conseiller communautaire à Bordeaux Métropole. Il est d’origine basque et chacun sait que le rugby sans les basques ne serait pas le rugby. Il est engagé depuis de longues années dans la défense des droits de l’Homme.

 

Vincent Feltesse : il fut Président de la Communauté Urbaine de Bordeaux, député, conseiller du Président de la République et actuellement conseiller régional. Son adhésion à ce projet pourtant difficile à porter politiquement fut immédiate et sans réserve.

 

Gurval Merpault : étudiant et co-fondateur du collectif La Ruche, il a une parfaite connaissance des problématiques des migrants. Il est un acteur essentiel de la réussite de notre projet.

 

Nordine Raymons : il tient le restaurant La Jeune Garde et s’implique totalement dans l’aide aux populations migrantes sur Bordeaux.

Guénolé Jan : directeur du pôle Social, médico-social et formation de la Fondation Bagatelle, partenaire santé de l’Association.

 

Valérie Cabrol : c’est la trésorière de l’Association, travaille dans un cabinet d’expertise-comptable et est dotée d’une probité absolue qui fait d’elle la personne idoine pour ce poste.

 

Yannick Debaissieux : c’est le patron du secteur rugby. Professeur de sport il a une sélection en équipe de France des moins de 21 ans, a propulsé le club de Lille de la Fédérale 3 à la Fédérale 1, a conduit les juniors de Lormont au titre de Champion de France, il est actuellement chargé de l’organisation des stages Pierre Villepreux.

 

Serge Simon : personnage emblématique du rugby, médecin, peintre, a longtemps travaillé sur les addictions dans le milieu sportif, il est le vice-président de la Fédération Française de Rugby.

 

Sophie Coste : directrice exécutive de PROVALE, elle nous amène toute son expérience sur les politiques RSE et bien entendue tout le réseau des joueurs professionnels.

 

Antoine Iacini et Lucas Puech : actuellement étudiants à la fac, ils sont également secrétaires d'Ovale Citoyen.

 

l'insertion professionnelle : insert'net


Depuis 1998, l'association Insert'Net a pour objectif de "Favoriser la qualification et l’insertion de demandeurs d’emploi exprimant des difficultés sociales et éloignés de l’emploi, avec pour métier de référence le nettoyage".

Entreprise d'Insertion (EI) depuis sa création, l'association s'est développée en 2006 par la mise en place d'un Atelier Chantier d'Insertion (ACI) en partenariat avec la mairie de Bordeaux ; en 2008, ce chantier s'agrandit par le biais d'un conventionnement avec la SNCF.

Aujourd'hui, Insert'Net exerce les activités suivantes :

 

- Entretien général et remise en état de locaux professionnels

- Vitrerie et lavage en hauteur (technique du lavage à l’eau pure) - Nettoyage des espaces publics (voirie, parcs et jardins)

- Petite maintenance en bâtiment (SNCF)

 

Insert'Net sera notre tête de pont auprès des 40 structures similaires de la Métropole. Nous serons donc en mesure de proposer dès la rentrée des contrats de travail et/ou des formations donnant l'accès à des certificats professionnels à bon nombre de nos joueurs.